Kram Kram à Agadir

 

     Au 18ème Festival Internationnal de Théâtre & Education d'Agadir     

 

25 au 30 MARS 2015


 


 

DERNIER JOUR :

 

Aujourd’hui, le 29 Mars 2015, marquait notre retour à Dakar… Après un réveil précipité aux environs de 8 heures, la troupe profita du dernier buffet petit déjeuner de l’hotel, finalisa ses valises et enfin dit aurevoir à l’hotel Anezi. A 9 heures, nous étions dans un bus scolaire en direction des collines d’Agadir afin de pouvoir faire une courte ballade en chameaux, on rigolera des cris de paniques des filles lorsqu’elles étaient soulevées par l’animal tout en observant le beau paysage qui s’offrait à nous malgré un épais brouillard.  Après cela, on engagea un trajet d’une vingtaine de minutes jusqu’à l’aéroport. Malheuresement nous étions en avance, et l’avion avait du retard, nous attendions donc notre vol autour d’un bon jus d’orange tout en écoutant le concert improvisé des monsieurs Athenoux. Un premier voyage tumultueux parsemé de crises et de turbulances… Désormais dans une salle d’attente V.I.P, nous avons tout le temps de récuperer des forces, mais une vague de nostalgie aparaissait déjà, nous ne voulions pas partir; Le festival, les rencontres, les sortis aux souk, en boites de nuit, au macdo, les séances bronzettes, jacuzzi, sportive, promenades mais aussi tout simplement l’accomplissement de nombreux mois de travail nous donnera  assez d’energie pour enflammer la scène lors de la prochaine quinzaine théatre mais aussi d’heureux souvenirs qui resteront nichés dans notre tête toute notre vie. Merci Agadir :)

 

     Article : Emma

     Photo : Fabrice 

 

 


 

TROISIEME JOUR DE FESTIVAL : 

 

Le samedi matin, après un réveil matinal et un petit déjeuner consistant (comme d'hab), nous sommes allés rejoindre Hamza un metteur un scène que nous avions rencontré l'an dernièr afin de préparer un petit spectacle pour la cérémonie de clôture du samedi soir. On a commencé par faire un petit échauffement. Celui ci constistait à faire passer un message à travers le regard. Nous avons ensuite commencé la preparation du spectacle. On s'est transformé en jeunes etudiants perdus dans une grande ville et après pour la deuxieme partie on a travaillé sur les differentes fonctions d'un objet en l'occurance une chaise . Entre les deux parties on a inseré une chorégraphie avec une vingtaine de personnes. Au bout de deux heures de travail nous etions satisfaits du resultat. La salle de sport de l'hotel avait besoin d'etre liberée, nous etions donc obligés de partir, mais on s'est donné rendez-vous a 18h30 pour une dernière repetition avant la représentation. C'est ainsi que s'est déroulée notre mâtinée.

 

     Article : Imane

 

Notre dernier après-midi à Agadir ! Déjà... Après notre matinée théâtrale chargée mais ô combien sympathique nous avons repris des couleurs avec le buffet de midi.
L'après-midi fut classique et nous nous dirigeons alors vers 17/18H pour la cérémonie de clôture de ce 18ème festival d'Agadir ! Boubou Sénégalais évidemment recommandé !
Nous nous sommes retrouvés un peu avant la cérémonie devant la scène avec la troupe avec Hamza ainsi qu'une autre troupe marocaine afin de répeter une dernière fois notre chorégraphie que nous avions crée ce matin.
La remise des dîplomes et des trophées fut émouvante avec une grosse ambiance de notre troupe et marocaines !
Pas le temps de souffler, nous avons directement enchaîné avec notre petite représentation faite par Hamza dans la matinée devant le public à travers différents tableaux (5 précisément avec les thèmes de la découverte de l'inconnu, la rencontre de l'étranger, la déception, la place de la femme et la créativité) ayant une durée de 1 minute généralement. Tonnerre d'applaudissement, danse avec les marocains pour clôturer définitivement d'une belle façon ce festival.
Les adieux avec les troupes ont été tristes (beaucoup de larmes) et longs... Mais nous avons fêtés notre dernière soirée avec un ptit Mcdo bien mérité !


     Article : Enzo

     Photos : Sonia

 


 

 

DEUXIEME JOUR DE FESTIVAL :

 

Après une courte nuit, nous avons décidé de prendre le chemin du souk d’Agadir. Une longue marche nous y séparait. Le soleil était à son zénith. La fatigue et la soif se faisaient sentir. Dès notre arrivée, nous étions émerveillés. Tous nos sens étaient en éveil ! Oranges, olives, épices, gâteaux : tout y était beau à voir. Ainsi, chacun d’entre nous eut l’occasion d’acheter quelques souvenirs pour nos proches. Après quelques heures en plein cœur du marché, nous étions tous satisfaits de nos achats. Nous sommes rentrés à l’hôtel pour retrouver à nouveau le monde du théâtre et de la représentation

 

     Article : Adrien

     Photos : Sonia

 


     

 

 

 

Aujourd'hui notre vendredi après-midi fut chargée... Après avoir dégusté un copieux repas nous avons formé deux groupes. Le premier s'est rendu dans un petit souk à proximité de notre hôtel afin d'y effectuer quelques achats pendant que d'autres se reposaient au bord de la piscine ou faisaient une sieste. À 15h, nous nous sommes réunit dans notre QG (un coin très confortable près de la salle de spectacle hahaha) avant d'assister aux représentations programmées pour cette après-midi. La première représentation nous a été donné par des collégiens. La pièce, s'intitulant Le Pauvre, était une critique de la société dans la qu'elle nous vivons: Ahmed, né dans une famille très modeste, se croit destiné à la misère perpétuelle. Ses inquiétudes sont renforcés par le mépris et les moqueries de ses camarades de classe issus de famille plus aisées. L'ironie du sort lui prouve qu'il a au contraire autant, voir plus, de qualités et de capacité que ses camarades. La deuxième pièce, jouée par des lycéens, critiquait elle aussi la société. Le thème principal était le harcèlement. La troisième représentation est celle qui nous a le plus touché. Les comédiens, qui ne devait pas dépasser l'âge de 13 ans, nous ont surpris par la justesse de leur interprétation, ils ont "envoyé du pâté, c'était le feu"-Issa. Après cette longue après-midi il est temps pour nous de revêtir nos plus belles tenues afin de fêter dignement la réussite de notre représentation d'hier. Cette soirée sera l'occasion de renforcer les liens déjà fort qui nous unissent.

 

      Article : Mbacké - Ariane 

      Photos : Noémie - Rémy - Rayana

          

      


 

PREMIER JOUR DE FESTIVAL :

 

Aujourd'hui, suite à notre briefing de hier soir, nous nous sommes réveillés plus ou moins à 8h afin d'être prêts à 9h. Après avoir petit-déjeuner, nous nous sommes retrouvés afin de nous organiser plus en détail. La troupe qui devait passer avant nous ayant occupé la salle, nous en avons profité pour faire une italienne et récuperer ou acheter le matériel nécessaire à notre installation. À partir de 11h-11h30, nous avons pu utiliser la salle afin de terminer nos preparatifs. Malheureusement, la troupe nous précédant a déplacé nos projecteurs. Nous avions donc du travail en plus à fournir. Une fois le déjeuner terminé, nous nous sommes reposés dans nos chambres et, pour certaines d'entre nous, sommes allées faire un petit tour très rapide au souk. Suite à cela, nous sommes allés regarder la première pièce de l'après-midi.

 

     Article : Rayana

     Photos : Mbacké - Chaani

 

       

 

On a commencé notre soirée culturelle avec un spectacle d'une troupe marocaine d'un collège qui se nomme Al Qalam. Ils ont fait une très belle représentation basée sur un conte à propos des savants. C'était très bien et malgré leur jeune âge ils connaissent bien leur texte. C'était à la fois instruisant et très drôle avec quelques stéréotypes amusants sur les marchands. Une phrase importate de leur pièce que j'ai retenue est "La patience c'est toute la science". Ensuite c'était à notre tour de monter sur scène et on était très motivés pour leurs donner le meilleur de nous-mêmes. On a commencé par déplacer les sièges de manière a ce que ça forme un couloir d'avion. Là on s'est tous mis en costume on a mis les décors sur scène, rebranché nos projecteurs et vérifié une dernière fois le son.

Après on s'est tous échauffés ensemble avec Mr Athenoux et on est montés sur scène. Là les spectateurs sont rentrés et c'était parti, c'était enfin le moment de montrer le fruit des tout notre travail. On a tout filé tranquillement et on a eu la chance d'avoir un magnifique public très réceptif et cette impression a été confirmée par leurs commentaires à la fin. Après notre salut nous avons discutés avec les spectateurs et aussi les metteurs en scène de la pièce du collège marocain. En résumé de ce qui s'est dit, on a très bien joué c'était je cite : " Parfait, magnifique vraiment rien à dire". On a aussi eu l'occasion d'échanger avec le public et surtout de féliciter les marocains. La soirée de théâtre s'est terminée avec de la danse et tout le monde marocain comme sénégalais on a tous commencé à danser.

On leur a aussi appris quelques pas et on a fait la découverte d'un remix d'une chanson qui s'appelle Shekini mais à la locale. Bref c'était une excellente journée on s'est bien amusés on a tout donné sur scène et on a été bien recompenses par un public généreux et nous attendons la suite du voyage avec impatience.

 

      Article : Marieme

      Photos : Marieme

 

 

          

 



 

JOUR J : LE VOYAGE

 

Quelque part entre Agadir et Dakar….

Réveil sur les coups de 3 h du matin: direction l’aéroport ! Bien que nous ayons peu dormi, nous étions tous excités et impatients en pensant à Agadir ! Après 6 mois de dur labeur, nous sommes enfin près du but. Un climat ensoleillé, l’exotisme, le McDO mais surtout la promesse de pouvoir représenter notre pièce ! Le voyage s’est bien déroulé. Nous avons pu contempler les  paysages d’Agadir : des montagnes et déserts  colorées et pittoresques les uns que les autres. Le temps fut également très clément malgré le vent. Ainsi, nous avons eu l’occasion de nous promener dans les rues de la ville et profiter du cadre maritime. 

 

     Article : Jennifer

     Photos : Mbacké


 

En attendant l'avion à Dakar...     Liaison Casablanca/Agadir     

 

        

 

 

Il est 16h… Nous sommes tous réunis dans notre ‘’quartier général’’ pour établir le programme de l’après midi. Certains veulent se reposer, se pomponner et se doucher avant la cérémonie d’ouverture qui aura lieu ce soir à 18h tandis que d’autres préfèrent aller à la recherche d’un endroit très attendu, la Terre Promise (comme dis si bien Ariane) : LE MC DONALDS.

Je fais parti des aventuriers à la recherche de cet endroit idyllique : ca y est, il se trouve là, à quelques mètres de nous ! Nul ne peut comprendre la joie que l’on ressent et malgré le vent fort et le sable dans nos yeux nous luttons jusqu'à atteindre notre but… 


Après ce moment de pur bonheur, nous sommes obligés de rentrer pour retrouver le reste du groupe afin d’assister à la cérémonie d’ouverture du 18ème Festival International Théâtre Education d’Agadir... Elle devait commencer à 18h mais nous sommes malgré tout en Afrique et nous avons attendus jusqu'à 19h avant qu’elle démarre.

En premier lieu, nous avons eu un petit discours de Monsieur Saoudi qui fait parti de l’organisation et nous avons assisté à une représentation de la troupe de l’association YALLAH, une troupe menée par Hamza, un de nos moniteurs de l’an passé. Ils nous ont présenté une pièce qui traitait de la condition de la femme au Maghreb : un homme décide de vendre sa femme sur un marché (comme un bourricot) par faute de moyens financiers … Un acheteur moderne arrive sur le marché et propose d’acheter le bourricot pour commencer à  2dirhams - 2 centimes d’euros. Après négociation, il  finit par céder à  7dirhams 50 – 7 centimes d’euros. La femme « bourricot » s’enfuit avec l’argent et c’est le mari qui devient le bourricot.

Cette pièce était vraiment très intéressante même si les élèves n’ont eu que 3 semaines pour la mettre en place. 

 

     Article Mayou

     Photos : Marieme, Fari

 

 

 

      

 

     

 

 

 

 

 

 

JOUR J-1 :

 

On y est, c’est notre ultime répétition avant le début de l’aventure, tout le monde est prêt. Avant de se mettre au travail, la troupe unit sa voix pour souhaiter bruyamment un joyeux anniversaire à Philippe! C’est sur cette énergie et cette bonne humeur que tous se mettent en place pour notre dernier filage qui se passe dans de très bonnes conditions. Quelques photos souvenirs plus tard, ceux qui s’occupent du spectacle en langue maternelle exigé par le festival vont répeter pendant que les autres ferment les bagages. Bientôt, la scène est recouverte de costumes, de projecteurs et de rallonges éléctriques. En dix minutes, tout est bouclé et prêt pour partir en soute. Nos chanteurs wolophones reviennent pour nous présenter leurs deux chansons (presque) abouties avant que le reste de la troupe ne rentre, avec cet air de guitare dans la tête et une valise à faire.

Agadir, nous voilà!  

 

     ArticleFari

     Photos : Noémie

          

 

 

JOUR J-7 : REPETITION GENERALE DANS L'AMPHITHEATRE DU LYCEE

 

          

     

 
 

"Ce sont les échecs les mieux surmontés qui donnent le droit de réussir."